Consortium des réseaux

Share to Pinterest Share to Google+ Share by email

Consortium des réseaux de travailleurSEs du sexe: développer des mesures de lutte contre le VIH qui respectent les droits humains

En 2013, le NSWP s’est allié avec des réseaux régionaux de travailleurSEs du sexe - le Réseau Asie-Pacifique des travailleurSEs du sexe (APNSW); l'Alliance africaine des travailleurSEs du sexe (ASWA); la Coalition des travailleurSEs du sexe des caraïbes (CSWC); le Comité international pour les droits des travailleurSEs du sexe en Europe (ICRSE) et le Réseau pour la défense des droits des travailleurSEs du sexe en Europe de l'Est, en Europe central et en Asie centrale (SWAN); et La Plateforme latino-américaine des personnes qui exercent le travail du sexe (PLAPERTS) - pour former un consortium dans le but de demander des financements au Robert Carr civil society networks Fund (RCNF)

RCNF a été créé pour apporter une aide financière aux réseaux régionaux et mondiaux qui travaillent auprès de certaines populations pour tenter de répondre à leurs besoins et de faire respecter leurs droits. Il s’agit de populations clés et d’autres populations qui sont particulièrement touchées par le VIH, dont le taux de mortalité et de morbidité est plus élevé que celui de la population générale et qui ont un accès moindre à l’information et aux services.

Le Consortium des réseaux de travailleurSEs du sexe a reçu en 2016, pour la deuxième fois, des financements de la part de RCNF dans l’objectif de :

  • Améliorer la capacité des réseaux et des organisations dirigés par des travailleurSEs du sexe à influencer les décideurs politiques et la mise en œuvre des programmes au niveau régional et national. Pour ce faire, le consortium se donne pour objectifs de promouvoir et de mettre en œuvre des programmes communautaires complets qui sont respectueux des droits humains, de promouvoir les droits humains et l’accès à la justice, de lutter contre la criminalisation du travail du sexe et d’autres oppressions judiciaires du travail du sexe, de mettre fin à la violence, à la stigmatisation et à la discrimination exercées contre les travailleurSEs du sexe de tous les genres. Ce travail se fera dans le cadre du lancement de l’Outil de mise en œuvre pour les travailleurSEs du sexe (SWIT) et du développement des services destinés aux travailleurSEs du sexe.
  • Favoriser une plus grande participation des travailleurSEs du sexe à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques et des programmes nationaux et internationaux, en développant des outils de plaidoyer et des plateformes de communication dans le but d’échanger des informations et d’avoir accès à des exemples de bonnes pratiques.
  • Renforcer les capacités organisationnelles au niveau national, régional et mondial en apportant une assistance technique et en facilitant les échanges interrégionaux et intrarégionaux ainsi que l’entraide entre les pays du sud.

Pour plus d’information concernant RCNF veuillez cliquer ici.

Consortium de réseaux de travailleurSEs du sexe : tirer parti du Fonds Mondial

En 2015, le Consortium des réseaux de travailleurSEs du sexe a bénéficié de financements issus d’un partenariat entre le Fonds Mondial et le Robert Carr civil society Networks Fund dans l’objectif de renforcer la capacité des réseaux et des organisations dirigés par des travailleurSEs du sexe, d’améliorer leur compréhension des processus du Fonds Mondial dans les pays éligibles et de faciliter leur participation à ces processus. Cela se fera :

  • en développant et en mettant à jour un Guide futé des travailleurSEs du sexe sur le Fonds mondial qui servira de ressource aux membres du NSWP ;
  • en organisant un atelier mondial et, en formant et en encadrant sur le long terme les experts communautaires régionaux dans l’objectif de faciliter les ateliers régionaux et d’assister les experts communautaires nationaux pour la mise en œuvre des plans d’action nationaux.
  • en organisant des ateliers régionaux et en assistant sur le long terme les experts communautaires nationaux pour le développement et la mise en œuvre les plans d’action nationaux.

Pour voir les rapports trimestriels du Fonds mondial: