Prévention et traitement du VIH et des autres infections sexuellement transmissibles chez les travailleuses du sexe dans les pays à revenu faible ou intermédiaire

Share to Pinterest Share to Google+ Share by email
Source: 
WHO / UNFPA / UNAIDS
Year: 
2012

NSWP se félicite du lancement aujourd'hui de la «Prévention et traitement du VIH et d'autres infections sexuellement transmissibles pour les professionnelles du sexe dans les pays à revenu faible et intermédiaire: recommandations pour une approche de santé publique». Les orientations ont été élaborées conjointement avec l'OMS, le FNUAP, l'ONUSIDA et le NSWP qui ont mené l'enquête qualitative sur les valeurs et les préférences des travailleurs du sexe concernant les interventions envisagées.

Le rapport est conçu pour être utilisé par les responsables nationaux de la santé publique et les gestionnaires des programmes de lutte contre le VIH / sida et les IST, les ONG et les agents de santé, mais seront également intéressants pour les organismes de financement internationaux, les décideurs et les défenseurs de la santé. Il combine les recommandations de bonnes pratiques dérivées des principes de l'éthique et des droits de l'homme, avec des recommandations techniques basées sur des preuves soutenues par des preuves scientifiques ET les expériences vécues des travailleuses du sexe à travers le monde.

NSWP se félicite en particulier des recommandations selon lesquelles les gouvernements devraient œuvrer à la décriminalisation du travail sexuel et à l'élimination de l'application injuste de lois et de règlements non criminels contre les travailleurs du sexe qui aggravent la vulnérabilité du sexuel au VIH et aux IST. En outre, nous nous félicitons de la recommandation selon laquelle les programmes de prévention et de traitement du VIH doivent inclure des interventions visant à renforcer l'autonomisation de la communauté chez les travailleurs du sexe qui sont dirigés par les travailleurs du sexe et nous accueillons particulièrement la recommandation énoncée dans le document qui redéfinit l'utilisation éthique du traitement présomptif périodique PPT) pour les travailleurs du sexe. Il souligne que le PPT ne doit être utilisé que comme une mesure d'urgence à court terme dans les conditions les plus strictes et pendant que des services complets de santé sexuelle sont en cours d'élaboration et que le PPT ne doit être offert que si son adoption est volontaire et non imposée dans le cadre d'un coercitif ou obligatoire Régime de santé publique.

Les recommandations sur les bonnes pratiques comprennent:

  • Tous les pays devraient travailler à la dépénalisation du travail sexuel et à l'élimination de l'application injuste de lois et de règlements non criminels contre les travailleurs du sexe
  • Les gouvernements devraient établir des droits antidiscriminatoires et autres en ce qui concerne les lois visant à protéger contre la discrimination et la violence, et d'autres violations des droits auxquels sont confrontés les travailleurs du sexe afin de réaliser leurs droits de l'homme et de réduire leur vulnérabilité à l'infection à VIH
  • Les services de santé devraient être mis à disposition, accessibles et acceptables pour les professionnels du sexe en fonction des principes d'élimination de la stigmatisation, de la non-discrimination et du droit à la santé
  • La violence à l'égard des travailleurs du sexe est un facteur de risque pour le VIH et doit être évitée et abordée en partenariat avec des travailleurs du sexe et des organisations dirigées par les travailleurs sexuels.

Les recommandations techniques incluent:

  • Un ensemble d'interventions visant à renforcer l'autonomisation de la communauté chez les travailleurs du sexe​
  • Utilisation correcte et constante du préservatif chez les travailleurs du sexe et leurs clients
  • Offrir un dépistage périodique pour les IST asymptomatiques chez les travailleuses du sexe​
  • Offrir aux travailleuses du sexe, dans des milieux à forte prévalence et à des services cliniques limités, un traitement périodique présumé pour les IST asymptomatiques​
  • Offrir des tests volontaires de dépistage du VIH et des conseils aux travailleurs du sexe
  • En utilisant les recommandations actuelles de l'OMS sur l'utilisation du traitement antirétroviral pour les populations générales séropositives pour les travailleurs du sexe​
  • Utiliser les recommandations actuelles de l'OMS sur la réduction des méfaits pour les travailleurs du sexe qui s'injectent des drogues Y compris les travailleurs du sexe comme objectifs de rattrapage des stratégies de vaccination contre le VHB dans les milieux où la vaccination infantile n'a pas atteint une couverture complète

Ces recommandations marquent un progrès significatif dans les lignes directrices fondées sur des données probantes pour concevoir et mettre en œuvre des interventions efficaces de prévention et de traitement des IST pour les professionnels du sexe.

Vous pouvez télécharger cette ressource PDF de 52 pages ci-dessus. Cette ressource est disponible en anglais, en français et en espagnol.