Bulletin Trimestriel du Fonds Mondial, Janvier 2018

Share to Pinterest Share to Google+ Share by email
Source: 
NSWP
Year: 
2018

Lors du 38e conseil d’administration du Fonds mondial, Peter Sands a été nommé directeur exécutif. Il remplace Mark Dybul. Marijke Wijnroks continuera d’occuper la fonction de directrice exécutive en attendant que Peter Sands prenne ses fonctions en mars 2018. La nomination de Peter Sands a été saluée par la délégation des communautés, qui a déclaré « qu’elle espérait que sous la direction de M. Sands, le Fonds mondial mobiliserait les ressources nécessaires pour atteindre les objectifs de la stratégie du Fonds mondial et continuer à sauver et améliorer les vies des personnes qui sont touchées par les trois maladies ». Nous espérons que cet état de conscience se reflètera dans sa direction du Fonds mondial dans le futur.

La composition des trois comités du Fonds mondial sera la suivante :

Comité d’audit et des finances : Présidence – Beatrijs Stuikers-Muller (ONG des pays développés) ; vice-présidence – Anthony Garnett (Royaume-Uni).

Comité d’étique et de gouvernance : Présidence – Sandra Thurman (États-Unis) ; vice-présidence – Grace Rwakarema (Afrique orientale et australe).

Comité de la stratégie : Présidence – Kieran Daly (fondations privées) ; vice-présidence – Abdalla Osman (région méditerranée orientale).

Quatre sujets principaux pourraient poser un danger potentiel pour nos communautés en 2018 et 2019 :

Le processus de transition du Fonds mondial : Le processus d’affranchissement du soutien financier du Fonds mondial (la transition) continue d’être un risque sérieux pour les populations clés. Les efforts continuent via la délégation des communautés et le réseau mondial des populations clés pour garantir que les communautés soient prêtes pour la transition. En ce qui concerne les travailleurSEs du sexe, NSWP continue de faire pression sur les donateurs internationaux pour qu’ils maintiennent et intensifient leur soutien aux populations clés dans les pays qui vont faire leur transition.

NSWP doute que les gouvernements qui criminalisent les travailleurSEs du sexe et d’autres populations clés seront prêts à investir dans des services respectueux des droits humains afin de soutenir ces mêmes communautés. Une « Alerte pour la transition du Fonds mondial » sera publiée ce mois-ci et nous prévoyons, en collaboration avec d’autres réseaux de populations clés, de poursuivre plus avant le plaidoyer.

Les financements innovants, y compris les rachats de prêts

La Délégation des communautés du Fonds mondial a aussi exprimé ses inquiétudes concernant les rachats de prêts qui s’intègrent aux financements innovants que le Fonds mondial est en train d’examiner. La Délégation soutien l’utilisation des dons du Fonds mondial pour obtenir des financements plus importants mais s’inquiète que les rachats de prêts « s’éloignent des investissements traditionnels du Fonds mondial ». Un des sujets d’inquiétude est que les populations clés pourraient potentiellement être exclues du processus, les rachats de prêt étant essentiellement des programmes gouvernementaux qui ne font pas nécessairement participer les communautés à leur élaboration, à leur mise en œuvre et à leur évaluation. La Délégation a demandé des clarifications sur cette stratégie pour garantir que les nouveaux modèles de financement aient pour priorité les interventions destinées aux communautés et aux populations clés. La Délégation des communautés et le Réseau mondial des populations clés continuent de travailler sur cette question.

Révision de la méthodologie d’allocation des financements du Fonds mondial Le Fonds mondial commencera le processus de révision des allocations du Fonds mondial en août. Il est probable, qu’en plus du revenu national brut et de la charge de morbidité, ils ajouteront un élément d’ajustement basé sur les estimations de la taille des populations clés. La méthodologie actuelle pour ces estimations n’est cependant pas très précise. Nous devons nous préparer à argumenter que pour une décision aussi importante, nous avons besoin de données précises sur les estimations de la taille des populations clés et que pour cela, les populations clés doivent être payées pour faire une partie du travail. C’est un point sur lequel vous pouvez faire pression au niveau national.

L’évolution des instances de coordination nationale

Le processus du Fonds mondial d’évaluation et potentiellement de restructuration des instances de coordination nationale sera complété d’ici la fin 2018. Il est essentiel de garantir que les populations clés soient impliquées dans l’analyse des résultats des consultations qui ont eu lieu en 2017. Si l’analyse se concentrera principalement sur la différenciation entre la taille et la conception des instances de coordination nationale en fonction du contexte national, il faudra particulièrement prêter attention à la façon dont le processus est géré. D’après mon expérience, si la taille d’une instance de coordination nationale est réduite, les sièges des populations clés pourraient être supprimés. Il est primordial que la communauté s’investisse pour dénoncer les potentiels effets négatifs et pour les atténuer.

Nous continuerons à vous tenir au courant du déroulement des évènements à ce sujet au fur et à mesure que les informations nous arrivent.

Theme: 
Region: 
Languages: