Guide futé pour les prestataires de services Le travail du sexe et les technologies de l’information et de la communication (TIC)

Share to Pinterest Share to Google+ Share by email
Year: 
2017

Le document « Guide futé pour les prestataires de services : le travail du sexe et les technologies de l'information et de la communication (TIC) » est destiné aux prestataires de services qui souhaitent mieux comprendre l'impact qu'ont les technologies de l'information et de la communication (TIC) sur les travailleurSEs du sexe et sur la prévention du VIH. En se basant sur des consultations menées auprès des travailleurSEs du sexe et des organisations membres de NSWP, ce guide fait l'inventaire des bonnes et des mauvaises pratiques en matière de développement et de mise en œuvre de services destinés aux travailleurSEs du sexe utilisant les TIC.

On trouvera dans ce document :

  • Introduction
  • Les travaux publiés
  • La consultation des travailleurSEs du sexe
  • Les principaux résultats
  • Les travailleurSEs du sexe se servent de plus en plus des TIC
  • De quelle manière les TIC ont-elles changé le travail du sexe ?
    • Des lieux de travail qui changent
    • Trouver les clients
    • Sélectionner les clients
    • Le paiement
  • Les différences d'utilisation des TIC chez les travailleurSEs du sexe
  • Les avantages et les inconvénients des TIC pour les travailleurSEs du sexe
    • Impact sur la sûreté des travailleurSEs du sexe
    • Impact sur le harcèlement, les abus et la violence policiers
    • Impact sur le harcèlement, les abus et la violence des clients
    • Impact sur la confidentialité et protection de l'identité
    • Impact sur l'indépendance
    • Impact sur d'autres aspects du business
    • Impact sur la cohésion sociale
    • Impact sur la vulnérabilité au VIH et aux IST
  • La prestation de services pour les travailleurSEs du sexe et les TIC
  • Recommandations pour les prestataires de services

Vous pouvez télécharger ce document de 30 pages en PDF ci-dessus. Cette ressource est disponible en anglais, en chinois, en français, en russe et en espagnol. Ce document a été traduit en français par David Boudon.