Vingt années néfastes pour les travailleurSEs du sexe – Le #ModèleSuédois vu par Fuckförbundet

Share to Pinterest Share to Google+ Share by email
Source: 
Fuckförbundet
Year: 
2019

Lors de la première conférence internationale sur les droits des travailleur·se·s du sexe ayant lieu en Suède fin septembre 2019, Fuckförbundet a publié un rapport d’impact très documenté sur la loi suédoise pénalisant l’achat de services sexuels en vigueur depuis 1999.

Initialement publié en anglais sous le titre 20 years failing sex workers, ce rapport développé en partenariat avec ICRSE résume les éléments-clés de l’impact qu’à eu la politique de pénalisation des clients sur les conditions d’existence et de travail des travailleur·se·s du sexe en Suède. Il présente également des recommandations quant aux politiques publiques incluant la décriminalisation du travail sexuel et l’implication des personnes concernées dans l’élaboration des politiques et la mise en place des services qui les visent.

Sommaire du rapport

  • Violences structurelles à l’encontre des TDS : augmentation de la stigmatisation, de l’exclusion
    et des discriminations
    • Représentations des TDS dans les médias suédois
    • Exclusion des organisations féministes et LGBTQ/queer
    • Amalgame entre traite à des fins d’exploitation sexuelle et travail du sexe dans les discours gouvernementaux
  • Inaperçues et impunies : les violences interpersonnelles envers les TDS
    • Violences d’état : le rôle de la police et des services de l’immigration
    • Exploitation et violences par les intervenants non étatiques
  • Entraves aux droits des TDS à la santé : l’abolition comme politique de santé
    • Structures dédiées aux TDS : manque de services accessibles et non moralisateurs
    • Stigmatisation et discrimination intersectionnelle : obstacles à l’accès aux soins pour les tds migrant·e·s, LGBT et/ou usager·e·s de drogues
  • La criminalisation des clients au-delà de la suède : effets délétères de l’exportation d’une politique
  • Recommandations stratégiques

Le rapport de 24 pages est désormais disponible en français.