République démocratique du Congo: Rapport Alternatif au Comité CEDAW

Share to Pinterest Share to Google+ Share by email
Source: 
ACODHU-TS, UMANDE
Year: 
2019

Ce rapport parallèle a été soumis par les organisations dirigées par des travailleurSEs du sexe congolaises UMANDE et ACODHU-TS pendant la 73e session du CEDAW qui s’est tenue en juin et juillet 2019. Leur rapport met en évidence la violence étatique qui sévit en République démocratique du Congo et le manque d’accès des travailleurSEs du sexe à la justice dans ce pays, les arrestations arbitraires de travailleurSEs du sexe et de jeunes femmes pendant les descentes de l’« UJANA » dont l’objectif officiel est de lutter contre la vente de sexe par les enfants et enfin l’exclusion des travailleurSEs du sexe des espaces de la société civiles destinés aux femmes.

On trouvera dans ce document :

  • Le contexte juridique
  • La violence perpétrée par la police et les services de sécurité étatiques
  • La justice pour les travailleurSEs du sexe
  • Les organisations de la société civile pour les travailleurSEs du sexe
  • Les recommandations

C’est grâce aux financements apportés par PITCH par l’intermédiaire de Free Space que la rédaction de ce rapport a été possible ; ces fonds ont aussi permis à une équipe de travailleurSEs du sexe de participer à la 73e session du CEDAW. 

Theme: 
Region: 
Languages: 
Tags: