Rapport Alternatif CEDAW Burundi

Share to Pinterest Share to Google+ Share by email
Membre d'NSWP Solidarité pour les Droits des TravailleurSEs de Sexe du Burundi [RESEAU-SDTS], avec l'Association pour le Soutin des Personnes Vulnérables [ASOUPEVU] a soumis ce rapport au 65e Comité de la CEDAW qui a eu lieu en novembre 2016. Le TDS est criminalisé au Burundi par des amendes et/ou de 1 à 6 mois en prison. Ce rapport documente la violence sexuelle et l'extorsion de travailleurSEs du sexe par la police, les soldats du maintien de la paix et le public en général, ainsi que le profil et l'arrestation de TDS connus. Il traite également du rejet par la police des rapports de criminalité des travailleurSEs du sexe victimes de violence.
 
Les contenus incluent:
  • Informations contextuelles​
  • Informations générales sur RESEAU-SDTS et ASOUPEVU.
  • Documentation de la violence contre les travailleurs du sexe par des acteurs étatiques et non étatiques​
  • Recommandations
Leur soumission est utile pour les travailleurSEs du sexe qui souhaitent soumettre leur propre rapport à la CEDAW. Il est également utile pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur le RESEAU-SDTS et sur le contexte du travail du sexe au Burundi.
 
Vous pouvez télécharger ce PDF de 8 pages ci-dessus. Cette ressource est disponible en français.
Theme: 
Region: 
Languages: 
Tags: