Ressources

Membre d'NSWP Solidarité pour les Droits des TravailleurSEs de Sexe du Burundi [RESEAU-SDTS], avec l'Association pour le Soutin des Personnes Vulnérables [ASOUPEVU] a soumis ce rapport au 65e Comité de la CEDAW qui a eu lieu en novembre 2016. Le TDS est criminalisé au Burundi par des amendes et/ou de 1 à 6 mois en prison. Ce rapport documente la violence sexuelle et l'extorsion de travailleurSEs du sexe par la police, les soldats du maintien de la paix et le public en général, ainsi que le profil et l'arrestation de TDS connus. Il traite également du rejet par la police des rapports de criminalité des travailleurSEs du sexe victimes de violence.