Resources

Share to Pinterest Share to Google+ Share by email
Les travailleurSEs du sexe constituent un groupe clé affecté par le VIH, avec de multiples facteurs contribuant à leur vulnérabilité. Dans le monde entier, beaucoup de programmes de lutte contre le VIH ne tiennent pas compte de ces facteurs et travaillent activement à réduire leur situation. Cet échec ne peut résulter, au mieux, d'un répit temporaire qui privilégie certains travailleurSEs du sexe par rapport à d'autres, plutôt que de servir à l'autonomisation de la communauté des travailleurSEs du sexe dans leur ensemble, leur permettant de travailler en toute sécurité et de se protéger.