Resources

Share to Pinterest Share to Google+ Share by email
En Australie, certains actes sexuels dans la pornographie sont considérés comme offensants et dégradants dans le droit pénal. Zahra Stardust montre comment les performeurSEs-réalisateurRICEs résistent à la classification du gouvernement et les lois pénales en se livrant à l'activisme pour les droits des travailleurSEs du sexe à travers la création d'espaces centrés sur les performeurSEs et en instaurant des pratqiues exemplaires en matières de normes du travail. Cet article a été publié dans le cadre de Research for Sex Work 15: Résistance et Résilience.
Thème: Labour

Dans cet article, Sharmus Outlaw, Jill McCracken, et Penelope Saunders donnent un aperçu du rapport Nothing About Us, Without Us: Sex Work, HIV, Policy, and Organizing. Il aborde les expériences des personnes transgenres qui sont également travailleurSEs du sexe – ou qui sont perçues comme telles – et démontre l’incidence des politiques actuelles en matière de VIH/sida sur plusieurs groupes qui sont souvent réduits au silence et exclus des débats.

Thème: Human Rights

Ishtar Lakhani de SWEAT et Duduzile Dlamini de SISONKE donnent un aperçu de la programmation au Mothers for the Future en Afrique du Sud. Mothers for the Future est une organisation des meres qui font le travail du sexe. Elles montrent comment les mères résister à l'oppression et font des différences tangibles dans la vie des mères.

Thème: Human Rights

L'éditorial de NSWP dans Research for Sex Work 15: Résistance et Résilience, donne un aperçu de la résistance et la résilience des travailleurSEs du sexe en Lyon, France de 1972 à 1975. En 1975, les travailleurSEs du sexe ont occupé l'église Saint Nizier à Lyon pour revendiquer leurs droits. Leur objectif était de mettre fin à l'oppression légale du travail du sexe et de garantir les droits des travailleurSEs du sexe.

Download this resource: PDF icon Editorial, NSWP - 2016.pdf
Thème: Human Rights

Research for Sex Work 15: Résistance et Résilience est une publication pour les TravailleurSEs du sexe, les militantEs, les travailleurSEs de la santé, les chercheurSEs, le personnel des ONGs et les décideurSEs. Il est publié chaque année et est régie par un comité éditorial composé de travailleurSEs du sexe, de personnel des organisations de soutien et des cheurcheurSEs. Il est disponible en anglais et en français.