Resources

Share to Pinterest Share to Google+ Share by email

Ces dernières décennies, la traite des personnes a fait l’objet d’une attention grandissante sur la scène internationale, un phénomène qui résulte principalement de la mise en œuvre des traités internationaux de lutte contre la traite, de la pression exercée par les féministes fondamentales et les groupes abolitionnistes et d’une réaction à l’augmentation des migrations de travail dans le monde.

Les travailleurSEs du sexe constituent un groupe clé affecté par le VIH, avec de multiples facteurs contribuant à leur vulnérabilité. Dans le monde entier, beaucoup de programmes de lutte contre le VIH ne tiennent pas compte de ces facteurs et travaillent activement à réduire leur situation. Cet échec ne peut résulter, au mieux, d'un répit temporaire qui privilégie certains travailleurSEs du sexe par rapport à d'autres, plutôt que de servir à l'autonomisation de la communauté des travailleurSEs du sexe dans leur ensemble, leur permettant de travailler en toute sécurité et de se protéger.