Resources

Share to Pinterest Share to Google+ Share by email

Cette ressource est un Guide communautaire du Document d’information: Les travailleurSEs du sexe et le manque d’accès à la justice​. Il donne un aperçu du document d'information complet et offre des recommandations destinées aux décideurs politiques et aux prestataires de services de santé.

Download this resource: PDF icon fr_cg_sws_lack_of_access_to_justice.pdf

Les travailleurSEs du sexe du monde entier rencontrent de nombreux obstacles pour accéder à la justice, que ce soit en tant que victimes de délits ou lorsqu’elles/ils en sont accuséEs. Le travail du sexe étant largement criminalisé, la plupart des travailleurSEs du sexe n’ont pas accès aux aides sociales et aux droits que le droit du travail accorde aux autres travailleurSEs ; elles/ils savent pertinemment qu’ils/elles peuvent aisément être criminaliséEs, détenuEs, déportéEs et sanctionnéEs.

Download this resource: PDF icon fr_bp_sws_lack_of_access_to_justice.pdf

Ce Guide futé se veut un outil dont les travailleurSEs du sexe et leurs alliés peuvent se servir pour promouvoir la reconnaissance de l’expertise des travailleurSEs du sexe. Les travailleurSEs du sexe connaissent mieux que quiconque les obstacles structurels, juridiques, institutionnels, socioéconomiques et culturels qui entravent leurs droits fondamentaux et leurs droits du travail. La recherche montre que la participation significative des travailleurSEs du sexe est primordiale si l’on veut mettre fin aux inégalités et aux iniquités dans notre société.

Download this resource: PDF icon fr_sg_to_sws_as_experts.pdf

Cette ressource est un Guide communautaire du Document d’information : Des espaces réduits et les stratégies pour faire taire les travailleurSEs du sexe​. Il donne un aperçu du document d'information complet et offre des recommandations destinées aux décideurs politiques et aux prestataires de services de santé.

Les organisations dirigées par des travailleurSEs du sexe disposent de financements de plus en plus restreints et les espaces accordés aux travailleurSEs du sexe pour qu’elles/ils puissent s’exprimer sont également de plus en plus limités ; les travailleurSEs du sexe ont ainsi de moins en moins l’opportunité d’influencer les programmes, les politiques et les décisions qui les concernent.

À travers le monde, le travail du sexe est réglementé par un éventail de lois et de politiques variées. NSWP a publié une carte des lois mises en œuvre dans 208 pays et dépendances pour réglementer et criminaliser le travail du sexe ; cette carte indique aussi parfois les lois appliquées au niveau régional, dans les pays.

STOPAIDS has published a new position paper supporting the decriminalisation of sex work, designed to support STOPAIDS members to advocate for decriminalisation within their own advocacy and programmes, and support the global sex worker rights movement.

Cette Note d'Information souligne les problèmes de l'amalgame du terme 'exploitation sexuelle' avec le travail sexuel, et comment cela exacerbe les dommages faits aux travailleuses du sexe.

Le 13 avril 2016, la France adoptait la loi « visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées », devenant ainsi le deuxième pays de l’Union européenne à sanctionner les clients des travailleur.se.s du sexe. Depuis, deux chercheurs, Hélène Le Bail et Calogero Giametta, en collaboration avec 11 associations ont mené une enquête afin de documenter les impacts de cette nouvelle législation sur la santé, les droits et les conditions de vie des travailleur.se.s du sexe en France.

Empower Foundation has released a new resource library on their website, comprising books, reports, letters and films on a variety of topics linked to sex workers' rights in Thailand. You can access the full set of resources here (most available in English and Thai). 

Download this resource:

Cette note d’information de NSWP apporte des informations concernant deux lois – « Stop Enabling Sex Traffickers Act » (SESTA) et « Allow States and Victims to Fight Online Sex Trafficking Act » (FOSTA), qui criminalisent les plateformes en ligne que les travailleurSEs du sexe utilisent pour promouvoir leurs services et échanger des informations avec d’autres travailleurSEs du sexe, notamment dans l’objectif de garantir leur sécurité.

On trouvera dans ce document:

Le présent document est un outil pratique qui peut servir, d’une part, aux organisations pour évaluer si elles impliquent ou non les travailleurSEs du sexe de façon significative et, d’autre part, aux organisations dirigées par des travailleurSEs du sexe pour évaluer si elles sont impliquées de façon significative.

Un nombre grandissant de pays ont commencé à mettre en œuvre la réforme des lois sur le travail du sexe pour « mettre fin à la demande de sexe rémunéré » et criminaliser l’achat de services sexuels ou l’envisagent.

Cette ressource est un Guide communautaire relatif au document de politique générale Le travail du sexe et l’égalité de genre. Il s’intéresse aux liens qui existent entre les droits des travailleurSEs du sexe et l’égalité de genre. Il soutient que le mouvement de défense des droits des femmes doit inclure, de façon significative, les travailleurSEs du sexe en tant que partenaires. Il défend l’idée d’un féminisme qui reconnaitrait les droits des travailleurSEs du sexe comme des droits humains et met en lumière les intérêts communs qu’ont les deux mouvements dans leur lutte pour une amélioration des droits des personnes.

Ce document de politique générale s’intéresse aux liens qui existent entre les droits des travailleurSEs du sexe et l’égalité de genre. Il soutient que le mouvement de défense des droits des femmes doit inclure, de façon significative, les travailleurSEs du sexe en tant que partenaires. Il défend l’idée d’un féminisme qui reconnaitrait les droits des travailleurSEs du sexe comme des droits humains et met en lumière les intérêts communs qu’ont les deux mouvements dans leur lutte pour une amélioration des droits des personnes. Au final, il ne peut pas y avoir d’égalité entre les genres si les droits humains des travailleurSEs du sexe ne sont pas reconnus et protégés à part entière. Un guide communautaire est aussi disponible ici.

Ce document d'information décrit les différents cadres législatifs utilisés pour ériger en infraction pénale et opprimer le travail du sexe et les travailleurs du sexe, y compris les cadres réglementaires oppressives. Il fournit également un aperçu de la langue et des principes communs que les membres utilisent NSWP Lorsque Préconiser des réformes qui le respect de la loi et protéger les droits de l'homme et du travail des travailleuses du sexe.

Cette ressource est le plan stratégique de la NSWP 2013-2015, et comme cela sera utile à ce travailleur du sexe à la recherche d'un modèle des organisations sur lesquelles fonder leur propre document stratégique de l'organisation. Le plan stragetic mettra à jour également Organisations membres et les travailleurs du sexe A propos de l'accent prévu de NSWP pour les dix-huit prochains mois.

Cette ressource est un Guide communautaire relatif au document de politique générale La décriminalisation des tierces parties. Il traite des violations des droits humains qui résultent de la criminalisation des tierces parties, et explique pourquoi NSWP et ses adhérents souhaitent la décriminalisation des tierces parties.

Ce document de politique générale fait le point sur les travaux de recherche effectués sur la décriminalisation des tierces parties. Il a pour objectif d'expliciter les raisons pour lesquelles NSWP appelle à la décriminalisation des tierces parties.  Il traite des effets néfastes que la criminalisation des tierces parties peut avoir sur les travailleurSEs du sexe. La conclusion de ce document fait le point pour démontrer que décriminaliser les tierces parties, c'est assurer la protection des droits des travailleurSEs du sexe, c'est leur donner la possibilité de refuser des conditions de travail abusives et l'exploitation et c'est leur donner un plus grand contrôle sur leur environnement de travail. Un Guide communautaire est aussi disponible ici.

Les travailleurSEs du sexe constituent un groupe clé affecté par le VIH, avec de multiples facteurs contribuant à leur vulnérabilité. Dans le monde entier, beaucoup de programmes de lutte contre le VIH ne tiennent pas compte de ces facteurs et travaillent activement à réduire leur situation. Cet échec ne peut résulter, au mieux, d'un répit temporaire qui privilégie certains travailleurSEs du sexe par rapport à d'autres, plutôt que de servir à l'autonomisation de la communauté des travailleurSEs du sexe dans leur ensemble, leur permettant de travailler en toute sécurité et de se protéger.