Health

Share to Pinterest Share to Google+ Share by email

Le VIH et le Commerce du Sexe – Note d’Orientation de l’ONUSIDA

La présente Note d’orientation a été conçue dans le but de fournir aux Coparrainants et au Secrétariat de l’ONUSIDA une méthode coordonnée et fondée sur les droits humains pour promouvoir l’accès universel à la prévention, au traitement, à la prise en charge et au soutien dans le contexte du commerce du sexe entre adultes. Dans un monde où la majorité des infections à VIH sont transmises par la voie sexuelle, les professionnel(le)s du sexe et leurs clients sont exposé(e)s à un risque accru de VIH, principalement en raison du nombre élevé de leurs partenaires sexuels. La vulnérabilité au VIH associée au commerce du sexe s’étend aux femmes, aux hommes et aux personnes transsexuelles. Si le lien entre commerce du sexe et vulnérabilité auVIH est reconnu depuis le tout début de l’épidémie, les enquêtes indiquent que les professionnel(le)s du sexe n’ont pas suffisamment accès aux services de prévention du VIH et on estime que leur accès à des services satisfaisants de traitement, de prise en charge et de soutien est encore plus limité. Jusqu’ici, la riposte au VIH n’a pas consacré suffisamment de ressources et d’attention aux actions entourant le problème duVIH et le commerce du sexe, moins de 1% des finances mondiales dédiées à la prévention duVIH allant à la solution de ce problème. Les données épidémio- logiques concernant les taux d’infection àVIH parmi les professionnel(le)s du sexe et leurs clients sont un reflet de l’échec de la réponse à leurs besoins en matière de droits humains et de santé publique. Des études récentes confirment, une fois encore, que dans de nombreux pays, les professionnel(le)s du sexe sont confronté(e)s à des taux plus élevés d’infection àVIH que la plupart des autres groupes de la population. 

Global Working Group on HIV and Sex Work Policy Points for Meeting with Michel Sidibé 27th May 2009

This list of discussion points was prepared for use during a meeting with Michel Sidibe, and include communication of general principles of collaboration as well as recommendations for the creation of an UNAIDS working group on HIV & sex work be created, that HIV prevention & care among sex workers be re-categorized away from the violence against women priority area, and that changes in how sex work is addressed be considered.

Global Working Group on HIV and Sex Work Policy letter to Michel Sidibé March 2009

This letter was sent to Michel Sidibe to request a meeting to address concerns about the Guidance Note on HIV and Sex Work, as well as to build collaboration and address the need for a working group specifically for HIV and Sex Work.

Global Working Group on HIV and Sex Work Policy Letter to Peter Piot September 2007

This letter was sent to Peter Piot to raise concerns about the language and focus of the 2007 UNAIDS Guidance Note: HIV and Sex Work. In particular, it raises concerns about the emphasis on reducing commercial sex rather than HIV, and:

Global Working Group on HIV and Sex Work Policy Inputs to UNAIDS Guidance Note 2007 – September 2007

This Guidance Note addresses the urgent need to provide and increase access to HIV programming for sex workers of all genders, HIV positive or negative. The Millennium Development Goals such as girls education, gender equality and poverty reduction, form the background contextual setting for this document. This Guidance Note will assist UN agencies and UNAIDS country programmes to develop sex work and HIV policy and services that are in line with governments commitments to improve their response to HIV/ AIDS, and with the ultimate objective of moving towards Universal Access to comprehensive prevention, treatment, care and support by 2010.